On ne peut pas dire que je soit tombée sous le choc !

brownie_double_choc

J'avais lu cette recette sur le blog de Manue, et franchement, comment ne pas être tenté ?

Mais arrivée à la dernière étape, c'est à dire réaliser la sauce au chocolat au lait, j'ai eu une franche hésitation en me demandant si ce n'était pas un tout petit peu "too much" ! Du coup, j'ai juste saupoudré artistiquement de cacao amer, point trop n'en faut.

Je pense que j'ai eu raison, car même sans la sauce au chocolat, j'ai trouvé ça un peu écoeurant. Mais bon, en même temps, j'aime pas trop le chocolat blanc, alors ... Par contre, les autres personnes qui y ont goûté ont beaucoup apprécié, c'est quand même le principal.

Une petite photo en coupe, parce que quand même c'est joli

brownie_double_choc_2

Et regardez moi cet effet miroir sur le brownie, pareil à la surface d'un lac au petit matin, avant que les martin-pêcheurs ne viennent troubler la quiétude de l'instant par leurs plongeons nourriciers, et que le vent ne se lève pour dessiner les premières rides sur l'eau.

Enfin presque. En tout cas, ça brillait.

base_brownie_triple_double_choc

Bon, pour conclure, je pense qu'il faut quand même aimer un minimum le chocolat blanc pour apprécier ce dessert à sa juste valeur, ce qui n'est pas mon cas, tant pis pour moi !

Prochainement un bar au four, un boeuf à la thaïlandaise et un cake au thon et à la coriandre (voilà, maintenant que vous êtes prévenus, ça va m'obliger à les faire ces billets !)