accras

La vieille est un poisson que mon cher et tendre s'entête à chasser, alors que moi, je n'en raffole pas. Je préfèrerait qu'il se focalise sur les bars, mais bon, quand y en a pas, y en a pas.

Je sais, ma légère aversion pour ce poisson est bizarre, mais que voulez vous : quand on a été élevée aux bars et aux lieux pêchés à la ligne par son père, et bien on devient difficile.

Mais qu'à cela ne tienne, j'ai trouvé une délicieuse façon d'apprécier ce poisson : en faire des accras.

Les accras sont des beignets etc .... etc Bon, tout le monde sait ce que sont les accras.

Je me suis inspirée d'une recette de Babette Fuzelier, qui s'y connaît en cuisine créole, si je peux me permettre. Je vous donne la recette telle quelle, et après mes variations autour, c'est parti !!

Pour 4 personnes

1 morceau épais de morue sèche et salée de 200g
4 pieds de cive (ou à défaut de la ciboulette)
1 oignon
4 gousses d'ail
1 brin de persil
1 pointe de piment
1 cuillère à café de fleur de thym
300g de farine tamisée
1/2 paquet de levure chimique
3 verres de lait

Préparation

1) Griller du côté peau, 1 morceau épais de morue sèche et salée de 200g, pendant 10 minutes, puis la faire dessaler dans un récipient d'eau froide pendant 24 heures. Porter de l'eau à ébullition, puis y disposer le morceau de morue et laisser cuire pendant 20 minutes. L'égoutter à l'aide d'un écumoire et le laisser refroidir sur une grille.

2) Hacher dans un mixer 4 pieds de cive (ou à défaut de la ciboulette) préalablement pelés, 1 oignon coupé en 4, 4 gousses d'ail, 1 brin de persil et 1 pointe de piment.

3) Préparation de la pâte : Mélanger dans un saladier à l'aide d'une spatule, 300g de farine tamisée et 3 verres de lait, puis incorporer les épices mixées et ajouter 1 cuillère à café de fleur de thym. Réserver.

4) Peler la peau et désarêter la morue, puis l'émietter finement à la main. L'incorporer dans la pâte, puis la réserver au réfrigérateur pendant 24 heures. Préchauffer de l'huile d'arachide dans une friteuse à 180°c.

5) Préparation des acras de morue : Au dernier moment, incorporer dans la pâte 1/2 paquet de levure chimique, puis avec une petite cuillère faire des boules et les faire dorer dans la friteuse. Les retourner de temps en temps à l'aide d'une écumoire, les acras triplent de volume avec la cuisson. Égoutter les acras de morue sur une feuille de papier absorbant, puis les disposer dans des assiettes décorée de feuilles de persil. Un conseil : Déguster les acras en apéritif, accompagnés d'un verre de punch antillais !

Donc déjà, si vous suivez bien, j'ai remplacé la morue par de la vieille (!), une grosse vieille que j'ai fait cuire au court bouillon avec bouquet garni, oignon, carottes pendant 15 mn. Puis j'ai détaché les chairs que j'ai mis dans un saladier, je me suis un petit peu fait suer quand même !

J'ai ensuite suivi la recette, et ces accras étaient délicieux, bien dorés, bien gonflés, trop bons !

Donc, après un essai aussi réussi, et puisqu'il me restait environ 200 gr de chair de vieille, j'ai voulu réitérer mon exploit quelques jours plus tard, sauf que je n'avais plus de farine blanche, uniquement de la farine de sarrasin, et que j'avais extrèmement la flemme d'aller racheter de la farine ordinaire. J'ai donc fait avec la farine de sarrasin.

Bon, et bien je vous le déconseille, car le sarrasin absorbe beaucoup plus de liquide que le blé, d'où pâte trop sèche, j'ai rajouté un verre de lait, mais ça n'a pas changé grand chose. En plus, la pâte était très élastique, donc je vous laisse imaginer la galère pour faire tomber de jolies petites boules de pâte dans l'huile, c'était plutôt de gros pâtés.

En plus, le sarrasin a beaucoup masqué le goût des autres ingrédients, donc autant faire frire des galettes de sarrasin, ça serait plus simple.

Conclusion :la recette des accras de morue de Babette, ça marche aussi avec la vieille, et c'est tant mieux !!